Burnenville - Meiz - Bernister

Burnenville - Meiz - Bernister

Blotti à l’intérieur de l’ancien circuit de Francorchamps, le village de Burnenville compte environ 350 habitants et est bien connu des amateurs de courses automobiles. C’est que la longue ligne droite menant des « Combes » permettait de fameuses pointes de vitesse. L’école de Burnenville et sa chapelle lui confèrent un caractère bien villageois. Cette dernière, construite en 1755 et dédiée à Saint Hilaire mérite assurément une petite visite. Les amateurs de nature ne manqueront pas d’aller se promener dans le fond du village. L’étang aménagé par l’association « Patrimoine Nature » est un endroit paisible qui se prête à merveille à la contemplation. Si vous êtes assez silencieux (et un brin chanceux…) le martin-pêcheur viendra peut-être s’inviter à votre pique-nique.

L’histoire du village de Meiz est non seulement étroitement liée au circuit de Francorchamps tout proche, mais également à sa situation géographique très particulière et à l’histoire de notre pays. Rien que ça ! Rendez-vous donc au carrefour du Chemin de la Bouvière et de la Voie Croisée pour admirer la borne B-P 134. De quoi s’agit-il donc ? C’est le moment de refaire un petit cours d’histoire…

C’est qu’après la chute de Napoléon en 1815, le Congrès de Vienne décréta la cession de nos cantons à la Prusse… La borne Belgique-Prusse (B-P) encore visible aujourd’hui atteste simplement du fait que les habitants de nos villages furent Prussiens. Ce n’est qu’après la Première Guerre mondiale que le Traité de Versailles rattacha le territoire de Malmedy et de ses environs à la Belgique. Les habitants de nos villages devinrent donc Belges (par référendum !) avant de… redevenir Allemands en 1940, lors de l’annexion de nos Cantons par Adolphe Hitler ! Vous suivez toujours ? Après la Deuxième Guerre mondiale, les villages redevinrent belges, pour le rester cette fois.

Si vous êtes accompagnés d’enfants, faites-leur la surprise de passer à la nouvelle plaine de jeux, réalisée par l’association « Quartier de vie » et située entre les villages de Meiz et Burnenville. Ils vous en remercieront certainement…

Perché à 500 m d’altitude, Bernister est un petit village paisible qui a su préserver, peut-être mieux que d’autres, son caractère rural. Situé principalement de part et d’autre d’une longue ligne droite, on pourrait le traverser sans s’en rendre compte mais ce serait à coup sûr une belle erreur. En effet, il offrira à celui qui a l’esprit un peu curieux, de quoi se régaler. Ne manquez pas de demander aux anciens de vous indiquer le chemin qui mène à l’Ermitage de St-Antoine dont l’histoire remonte au XVème siècle… Et si vous avez l’âme plus poétique, un détour par le monument Apollinaire vous ravira. C’est que le poète aussi a trouvé la région à son goût…

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site