Platt

     Platt :

C´est ainsi que nous appelons notre dialecte.

Francique : c´est le nom général qui désigne les dialectes germaniques hérités de la tribue des francs. Les dialectes franciques sont parlées à l´ouest de l´Allemagne, au Luxembourg, en Flandre, au Sud des Pays-Bas ainsi qu´en Moselle. Il s´agit de la langue de Charlemagne, Clovis... mais aussi Patricia Kaas.

Variantes de francique

En Lorraine germanophone, ce sont trois formes de franciques qui sont parlées : - Le francique luxembourgeois dans le pays de Thionville. Egalement parlé en Belgique au Pays d´Arlon, à l´extreme ouest de l´Allemagne et bien évidemment au Luxembourg ou il dispose du statut de langue officielle.

- Le francique mosellan dans le pays de la Nied : très proche des dialectes parlés en Allemagne (Saarland et vallée de la Moselle).

- le francique rhénan dans l´est du département (vallée de la Sarre, pays de Bitche, bassin houiller, etc...). Egalement parlé en Allemagne au Palatinat (Pfalz), le long du rhin ainsi qu´en Alsace Bossue.

Il est également à noter qu´à Phalsbourg / Pfalzburg, le dialecte n´est pas francique mais déja en grande partie alémanique (comme en Alsace, au Sud-Est de l´Allemagne ou en Suisse). Il ressemble fortement au dialecte pratiqué non loin de là à Saverne.

Ce sont donc en tout 4 dialectes germaniques qui sont pratiqués en Moselle.

* Le saviez-vous ? Un dernier dialecte, mélange de tous les précédents, le Metzer, fut longtemps parlé à Metz. En effet la natalité dans les zones germanophones et restée élevée plus longtemps ce qui a entrainé une migration vers Metz des populations rurales et germanophones. Ainsi le nombre de locuteur du Metzer ont constitué jusqu´à 65% de la population de la ville. De même jusqu´au XIII e Siècle, Metz a toujours compté une part de population germanophone.

Son origine

Il a souvent été raconté que notre langue fut apportée par l´allemagne en 1870. Ceci est complèment faux. De nombreuses preuves en témoignent.

Il y a plus de quinze siècle, l´empire romain est en pleine décadence. De nombreux mouvements de population à l´ouest du rhin constituent alors une menace. Les romains vont donc eux-même faire appel aux francs en raison de leur qualité de bon guerriers pour défendre le fameux "limes" romain, c´est à dire la rive gauche du rhin qui sert alors à défendre la frontière de l´empire. C´est ainsi que vont s´établir de nombreux paysans-soldats francs sur la rive gauche du Rhin. Afin d´éviter aux francs de tomber dans la même décadence que les romains, il leur est interdit de s´établir dans les villes. C´est ainsi que vont être crée de nombreuses localités rurales qui constituent aujourd´hui nos villages.

Le saviez-vous ? Nos localités portent des terminaisons en "inge" ou "änge" ce qui signifie l´endroit (comme Lothringe signifie Lothar-Inge, l´endroit ou les terres de Lothar). On retrouve principalement ces terminaisons en Suède d´où viennent les chefs francs

Les trois variantes du franciques en Moselle sont vraisemblablement issues de regroupements de francs (groupement de germains) en trois districts militaires. En effet, les francs avaient le rôle de mercenaires pour l´empire romain qu´il défendaient... contre d´autres germains !

Notre Platt qui correspond à l´arrivée massive d´une nouvelle population date donc probablement de peu avant les grandes invasions.

Une autre hypothèse qui constate que la très grande majeure partie des tombes franques sont en zone romane (francophone) fait remonter notre dialecte à plus de deux millénaires.

Quel rapport avec l´Alsacien ? avec le Luxembourgeois ?

Les dialectes du Lothringer Platt ne sont pas

Cas spécial du Luxembourgeois

Le luxembourgeois était autrefois également considéré comme un dialecte allemand. Depuis qu´il a acquis son statut de langue officielle au grand duché du Luxembourg, il constitue une langue à part disposant d´une orthographe qui lui est propre. Il dispose en outre de médias ainsi que d´une littérature en plein essor. De plus, il constitue pour de nombreux lothringer un atout décisif sur le marché de l´emploi au Luxembourg.

Il est important de comprendre que si le francique rhénan et le francique mosellan utilisent l´allemand standard comme base écrite, le francique luxembourgeois se réfère lui à la langue officielle du Luxembourg.

Quelle est son utilité ?

Il est incroyable de voir que les Gallois qui sont 500 000 à parler une langue celte voient une grande utilité à leur langue alors que la plupart d´entre nous ne voient pas celle de notre dialecte. Sommes-nous aveugles ?

Voici donc en quelques grandes lignes les atouts de notre langue

Economique

Humain

Dans un monde de plus en plus perturbé nous avons besoins de points de repères.

Tout individu se pose tôt ou tard la question de son identité "qui suis-je?". Disposer d´une culture et d´une identité propre permet en partie d´y répondre.

Social: La Lorraine germanophone, terre d´accueil depuis toujours Une langue régionale crée un fort tissu social entre les gens qui la partagent : amis, voisins, collègues etc... . Quelqu´un parlant le Platt sera bien plus facilement et rapidement accepté. Nous voyons également de plus en plus le lien entre générations : là ou se pratique la langue régionale existe un fort lien entre les générations et inversement : la où existe un fort lien entre les générations se transmet la langue régionale.

Pédagogique L´apprentissage du Platt dès le plus jeune age rend très facile l´apprentissage de l´Allemand, l´Anglais, le Néerlandais et toutes les autres langues germaniques. De plus les capacités pour acquérir d´autres langues sont renforcées. Une personne parlant un ou des dialectes a plus de facilités à s´adapter dans un nouvel environnement lingustique que les autres.

Le Platt, allemand ou non ?

Tout d´abord que signifie "allemand" en francais ?

- l´ensemble des langues germaniques parlées en Europe centrale et continentale ?

- la langue officielle (Hochdeutsch) codifiée par Martin Luther et utilisée par Goethe ?

Nous avons depuis toujours appelé notre langue "Ditsch" ou "Daitsch" (Deutsch) ce qui veut dire "Deutlich", (c.a.d. que l´on comprend).

On peut considérer dans tous les cas que le Hochdeutsch est (avec le Luxembourgois) la forme écrite pour nos dialectes. Mais inversement il est important aujourd´hui de rappeler que la forme orale de l´allemand chez nous à toujours été le Platt auquel nous sommes si attachés.

En fait la distinction entre lothringer Platt et allemand s´est fait suite à deux évènements :

- l´administration par la Prusse de l´Alsace-Lorraine. Les postes administratifs (surtout dans l´éducation) étaient alors réservés aux seuls prussiens qui parlaient "Hochdeutsch". Le décalage par rapport à la population locale qui parlait massivement le dialecte était grand. Notre dialecte fut d´abord considéré avec un peu de mépris par cette administration. Son opinion a par la suite changé, reconnaissant notre forme orale de l´allemand.

- la seconde guerre mondiale qui a poussé de nombreux Lothringer à avoir honte et à renier leur culture, sous la pression exercée par l´état et par traumatisme propre. Il faut aujourd´hui déculpabiliser et simplement rappeler que le fait de partager la même langue (voire la même origine ethnique) ne signifie pas obligatoirement faire partie du même état. Tous les anglo-saxons sont-ils américains ? non ! also...

 

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×