Vesdre

La Vesdre (en allemand: Weser) est une rivière belgo-allemande située dans l'Eifel. Elle prend sa source à l'est de la Fagne belge, près du village allemand de Konzen, commune de Monschau (Montjoie), à quelques kilomètres à peine de la frontière belge. Près de Roetgen une déviation de 2,5 km a été construite pour éviter d'éventuelles pollutions bactériennes. Avec la Ghete (allemand: Getz) elle alimente le barrage d'Eupen qui sert de point de captage d'eau potable. Étymologie Le nom Vesdre (Weser en Allemagne et dans la partie germonophone de la Belgique) provient du très vieux vocable Vizara ou Izara, formé de deux racines préceltiques (ligures) accolées. La première, viz- ou iz-, et la seconde -ara. Iz ou viz signifiant vallée creuse, et ara voulant dire cours d'eau, le mot Vizara ou Vesdre signifie donc cours d'eau dans la vallée creuse.

Les deux racines se rencontrent dans bien d'autres noms de cours d'eau d'Europe, tant dans l'ancienne Gaule que dans les régions avoisinantes. On reconnait aisément Viz-ara dans le nom du fleuve du nord de l'Allemagne arrosant Brême et qui s'appelle Weser (prononcez véz-er), ainsi que dans les noms Vézère et Auvézère, tous deux cours d'eau du Limousin et d'Aquitaine.

La forme iz-ara se retrouve bien sûr dans le nom de la grande rivière française appelée Isère, qui d'ailleurs a donné son nom à un important département.

Mais elle constitue aussi l'origine du nom de la rivière Isar qui arrose Munich en Bavière, et dans celui du petit fleuve franco-belge Yser, tous deux provenant de izara, ou encore dans le nom que les romains donnaient à l'Oise : Isara c'est-à-dire iz-ara. L'adjectif isarien a d'ailleurs subsisté en français moderne pour qualifier ce qui se rapporte à l'Oise.

Géographie

La Vesdre à Pepinster.

Les principaux affluents de la Vesdre sont la Ghete, la Helle, la Gileppe, et la Hoëgne.

Après un parcours d'environ 60 km, la Vesdre rejoint l ’Ourthe à Chênée (Liège), 2600 m avant que celle-ci ne rejoigne la Meuse.

Elle arrose Eupen, Dolhain, Verviers, Pepinster, Prayon et Chaudfontaine.

L'eau de la Vesdre venant principalement des Hautes Fagnes est très pauvre en minéraux, donc idéale pour laver les laines. Ceci a favorisé l'implantation d'industries du textile au XVIIIe siècle dans la vallée.

Débitxxx Le débit moyen observé à Chênée (Liège) entre 1995 et 2004 est de 11,4 m³ par seconde. Durant la même période on a enregistré :

* Un maximum moyen de 14,7 m³ en 2002.

* Un minimum moyen de 6,3 en 1996

Image hébergée par servimg.com

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×