massacre de Baugnez

L'Histoire du "massacre de Baugnez",17 Décembre 1944, Malmedy

Le 285 ème bataillon d'observation d'artillerie de campagne US était cantonné à proximité de la 7 ème division blindée à Heerlen , en Hollande.

La mission principale de cette unité était de placer des instruments et des microphones le long de la première ligne qui détecteraient la position des unités d'artillerie allemandes, ces installations retransmettaient des informations très précises et pouvaient déterminer avec une grande précision les coordonnées de l'artillerie ennemie. Ceci permettait alors d'ajuster avec succès les tirs d'artillerie alliés afin de soutenir les unités d'infanterie disséminées dans le secteur. Pour accomplir cette mission , les membres du 285th Field Artillery Observation Battalion devaient s'approcher très près des lignes ennemies, ce qui rendait ce travail très dangereux. Ces instruments étaient placés tous les 1.500 yards le long de la ligne de contact et des observateurs équipés d'instruments d'optique se trouvaient là également pour apercevoir et donner des renseignements précis sur la localisation ou les mouvements des unités allemandes, ils fournissaient ainsi vers l'arrière les corrections à apporter au réglage des pièces d'artillerie . Image hébergée par servimg.com Trois groupements de marche de la batterie B, avec approximativement 140 hommes et 30 véhicules devaient accompagner la division vers le sud. Ils sont placés entre le Combat Command R et le 7 ème régiment d'artillerie blindée.Ted Flechsig s'est levé très tôt ce matin. Avec George Fox, il fait partie de la batterie B du 285th FA Obsn Bn. Depuis quelques jours, ils sont stationnés à Shevenhutte, à une vingtaine de kilomètres à l'Est d'Aix-la-Chapelle. Ces observateurs ne sont pas, à proprement parler, des combattants car leur mission est de repérer les unités ennemies puis de diriger vers elles le tir des batteries américaines. Ils se mettent en route vers 05h30 et pour certains d'entre eux, les déplacements dans des camions non bâchés sont très pénibles. Les hommes vont profiter d'arrêts pour récupérer quelques peu en s'installant à tour de rôle dans la cabine du camion à la place du convoyeur. L'itinéraire prévu initialement passe par Raeren, Eupen, la baraque Michel, Malmedy, Baugnez, Ligneuville pour atteindre ensuite Maldange en passant par St-Vith. Le convoi s'ébranle vers 06h00 et fait donc route vers son objectif sous une température avoisinant le zéro degrès, il fait froid et les hommes entassés dans les bennes des camions essaient tant bien que mal de dormir pour passer le temps. A Eupen, les américains ne savent pas encore qu'ils sont en Belgique car toutes les inscriptions des magasins ainsi que les panneaux routiers sont rédigés en allemand. La première halte du convoi se fera juste à la sortie d'Eupen au niveau des bois sur les hauteurs de la route des Fagnes. Après être reparti aux environ de 10h20, la colonne est prise sous le feu de petites armes au départ du bois à gauche de la route, aucune pertes du coté américain ne sera signalé. Les hommes du 285th FA Obsn Bn découvriront alors les premiers parachutes des containers de largages destinés aux parachutistes allemands, une aubaine pour ces soldats qui vont s'empresser de découper ces parachutes et ainsi récupérer la précieuse soie avec laquelle ils sont fabriqués, tout le monde revient vers les véhicules le cou enroulé dans un magnifique foulard.

A 11 h 45 le 17 décembre, le convoi arrive à Malmedy mais ne peut se frayer facilement un chemin du fait d'une importante circulation. A 12 h 45, le convoi s'arrête devant le poste de commandement du 291 ème bataillon de combat du génie U.S. qui constitue la seule défense de Malmedy.Alors qu'il indiquait la route qui lui était assignée au Colonel Pergrin,commandant du 291 ème,le lieutenant Lary est averti de la présence de chars allemands à Bullange. On lui conseille alors de changer son itinéraire afin d'éviter l'affrontement. Comme Lary a la responsabilité de respecter l'itinéraire, il choisi de garder le chemin qu'on lui a assigné et de courir le risque. C'est ainsi que le petit groupe s'engage sur la N 23 vers l'aile nord du Kampfgrüppe Peiper. Ils passent un barrage établi par les sapeurs du 291 ème et arrivent au carrefour de Baugnez. Deux M.P. du 518 ème détachement de la Police Militaire sont de garde au carrefour, après le passage du Combat Command R, l'un des deux va déjeuner à Malmédy. Le M.P. qui est resté guide la jeep de lieutenant Lary sur la bonne route. Après que le dernier véhicule du convoi soit passé, le M.P. entre dans le café du carrefour et, à ce moment, entend le bruit d'un tir de char. Il se rend compte que la colonne qui venait de passer est attaquée par une colonne allemande. Dans la fusillade, quelques G.I.'s sont tués. D'autres tentent de se défendre en se jetant dans des tranchées. Mais contre des chars, le combat est inégal. Les véhicules de la colonne américaine sont poussés par les chars sur le bas côté de la route afin de libérer le passage.Le lieutenant Lary, se voyant incapable de répondre à l'attaque se lève afin de se rendre. Quelques hommes réussissent à s'enfuir vers le café du carrefour. Le commandant Diefenthal arrive sur place et la fusillade cesse. Les Allemands partent à la recherche des Américains qui se sont rendus et les amènent au carrefour où ils les entassent dans un champ près du café. Ils sont environ 120 alignés sur 8 rangs.Le commandant Diefenthal fait repartir la colonne allemande et laisse le commandant Poetshke avec les prisonniers. Celui-ci retire deux Panzer IV de la colonne et les fait manœuvrer de telle sorte que les prisonniers et le champ soit sous le feu de ceux-ci. Le sergent Soptrott, commandant du char 731 reçoit alors l'ordre d'ouvrir le feu. Il donne alors l'ordre à son cannonier-assistant le soldat Fleps d'exécuter l'ordre reçu. Ce dernier a déjà sorti son pistolet. Il ajuste le chauffeur du lieutenant Lary et tire. Il est environ 14 h 00.

Lary ne comprend pas et demande à ses hommes de ne pas paniquer afin de ne pas déclencher un tir plus important encore mais les mitrailleuses des chars entrent alors en action. Quand les chars ont fauché tous les prisonniers, ils s'en vont mais à chaque fois qu'un char passera encore à hauteur du carrefour, la personne placée à la tourelle va s'amuser à tirer sur l'ensemble du groupe déjà étendu au sol, le dernier blindé passera ainsi vers 14 h 45.Des pionniers du génie allemand vont alors entrer dans le champ pour achever tout Américain montrant signe de vie, ils rechercheront spécialement les officiers reconnaissables à la barre verticale peinte sur l'arrière du casque, certains ayant échappé aux salves meurtières vont discrètement mettre de la boue sur leur coiffe afin de ne pas attirer l'attention sur eux.

Les Allemands laissent ensuite quelques hommes de garde au carrefour et le reste de la troupe se remet en route vers Ligneuville où l'on retrouvera d'ailleurs plus tard les corps de huit G.I de race noire abattus d'une balle dans la nuque derrière l'hotel du Moulin. Heureusement à Baugnez, une vingtaine de G.I.'s ne sont que miraculeusement blessés, y compris le lieutenant Lary. D'un seul coup, ils se lèvent et courent vers les bois en direction du nord. Après s'être ressaisis de leur surprise, les Allemands de garde ouvrent le feu mais leur situation ne permet pas un bon angle de tir, une dizaine d'Américains dévient de leur route et se réfugient dans le café. Celui-ci est alors incendié, et les Américains réfugiés à l'intérieur sont abattus au fur et à mesure de leur sortie. Pergrin, qui était resté à Malmedy, a entendu les coups de feu et se décide de partir vers le carrefour de Baugnez afin de se rendre compte de ce qui se passe. Au moment où il arrive au dessus d'une colline surplombant le lieu de la tuerie, il voit arriver quatre hommes, témoins du massacre, qui ont couru et marché à travers le bois, l'un de ces hommes est le T/5 Theodore J. Paluch qui ramène avec deux de ses collègues un infirmier blessé au pied. Ils seront tous les quatre reconduit vers Malmedy. D'autres survivants parviennent par la suite à regagner aussi les positions du 291 ème bataillon de génie U.S. Ce n'est finalement qu'à la tombée de la nuit qu'un des derniers survivants, qui s'était réfugié dans l'eau glaciale d'un ruisseau pu rejoindre à son tour, ses lignes. Au total, 17 survivants regagneront Malmedy entre 15H30 et minuit, et 43 hommes au total ont pu échapper au massacre. Le rapport officiel donne une liste de 86 hommes abattus au carrefour. Une très grande publicité sera faite autour de ce massacre et , certaines unités américaines iront jusqu'à appliquer la vengeance de ce crime.

Le 21 décembre, le quartier général du 328 ème régiment d'infanterie transmet ses ordres en vue d'une attaque projetée pour le lendemain : « Aucun SS ou parachutiste allemand ne sera fait prisonnier--ils seront tirés à vue ».Après la guerre, un mémorial sera construit aux environs du lieu du massacre et étrangement il n'y a que 84 noms inscrits.En décembre 1946, un procès eu lieu à Dachau ou les principaux responsables du crime furent jugés. Sur 74 SS jugés, 43 furent condamnés à mort, 22 aux travaux forcés à perpétuité, et 8, à des peines de 10 à 20 ans. Certains, dont Peiper échappèrent à la peine de mort. En réalité, on sait actuellement que ni lui, ni son Kampfgrüppe ne se trouvaient sur les lieux au moment du crime.

Emplacement des corps après le massacre Image hébergée par servimg.com

 

Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com Extrait d'un journal américain concernant le massacre

Image hébergée par servimg.com Les responsables de ce massacre seront jugés à Dachau en 1946, la plupart d'entre eux seront condamnés à mort.

Image hébergée par servimg.com Le lieutenant Lary désigne Fleps (n°14) comme l'auteur du premier coup de feu

Image hébergée par servimg.com

Peiper lors du procè

Image hébergée par servimg.com Photographie de quelques survivants au mémorial vers 1947

Image hébergée par servimg.com

Liste des noms des victimes du massacre de Baugnez

 

Battery "B" 285 FAOB, Field Artillery Observation Bn (Cemetery added)

1) Bloom Donald L. Pvt +17 12 1944 Belefonte, PA

2) Blouch Carl H. T/5 +17 12 1944 Arlington

3) Bryon Charles R. T/5 +17 12 1944 State College, PA

4) Brozowski Joseph A.Cpl+17 12 1944 Henri-Chapelle

5) Burkett Samuel P.T/5 +17 12 1944 Buffalo Mills, PA

6) Carr Paul R. T/5 +17 12 1944 Henri-Chapelle

7) Carson Homer S.Pfc +17 12 1944 New Paris, PA

8) Coates James H. Pvt +17 12 1944 Kilmarnock, VA

9) Cohen Robert Pfc +17 12 1944 Arlington

10) Collier John D. T/5 +17 12 1944 Fredericksburg, VA

11) Davidson Paul T/Sgt +17 12 1944 Pittsburg, PA

12) Desch Howard C.Pfc +17 12 1944 Allentown, PA

13) Dunbar William J.Pvt +17 12 1944 Penn Yan, NY

14) Fitt Carl B. Cpl +17 12 1944 Rockledge, PA

15) Flack Donald P. Pfc +17 12 1944 Belefonte, PA

16) Franz Walter A. Sgt +17 12 1944 Ashland, KY

17) Frey Carl B. T/5 +17 12 1944 Denver, PA

18) Geisler Donald E.S/Sgt +17 12 1944 Bedford, PA

19) Haines Charles F.T/5 +17 12 1944 Drytown, PA

20) Hallman Samuel A.Pvt +17 12 1944 Front Royal, VA

21) Hall Charles E. Pvt +17 12 1944 Arlington

22) Herchelroth sylvester T/4 +17 12 1944 Marietta, VA

23) Jordan Oscar T/4 +17 12 1944Hyndam, PA

24) Kinsman Alfred W. Sgt +17 12 1944Henri-Chapelle

25) Laufer Howard W.T/5 +17 12 1944 Penn Hills, PA

26) Lengyel Alexander Jr.T/5+17 12. 1944 Henri-Chapelle

27) Leu Selmer H. T/4 +17 12 1944 Fond du Lac, WI

28) Luers James E. T/5 +17 12 1944 Henri-Chapelle

29) Martin Lawrence Cpl +17 12 1944 Rocky Mont, VA

30) Mc Kinney Robert T/5 +17 12 1944 Richmond, VA

31) Miller Halsey J. Sgt +17 12 1944 Henri-Chapelle

32) Munzinger John S.2/Lt +17 12 1944 Long Island, NY

33) O'Grady David T. Cpl +17 12 1944 Lynn, MA

34) Oliver Thomas W. Pfc +17 12 1944 Richmond, VA

35) Osborne John D. S/Sgt +17 12 1944 Minneapolis, MN

36) Phillips Peter R. Pvt +17 12 1944 Dugesne, PA

37) Piasecki Stanley F.Pvt +17 12 1944 Henri-Chapelle

38) Pittman Gilbert R. Pvt +17 12 1944 Henri-Chapelle

39) Reardon Perry L. 2/Lt +17 12 1944 Manning, SC

40) Rosenfeld George R.T/5 +17 12 1944 Henri-Chapelle

41) Rullman Carl H. Cpl +17 12 1944 Erie, PA

42) Saylor Oscar Pvt +17 12 1944 Nicholasville, KY

43) Schwitzgold Max T/5 +17 12 1944 Gloversville, NY

44) Sheetz Irwin M. T/4 +17 12 1944 Palmyra, PA

45) Shingler John H. T/5 +17 12 1944 Belleville, PA

46) Snyder Robert J. Sgt +17 12 1944 Arlington

47) Steffy George H. T/4 +17 12 1944 Henri-Chapelle

48) Stevens Carl M. Cpl +17 12 1944 Henri-Chapelle

49) Swartz Luke S. T/5 +17 12 1944 Henri-Chapelle

50) Walker Richard B. Pfc +17 12 1944 Moneta, VA

51) Watt Thomas F. T/4 +17 12 1944 Greeley, CO

52) Wiles Vester H. T/5 +17 12 1944 Danville, VA

HQ Battery 285 FAOB, Field Artillery Observation Battalion

53) Indelicato Ralph J. Cpl +17 12 1944St. Louis, MO

54) Mills Roger L. Capt +17 12 1944 Fort Gibson, OK

55) McGovern William T. T/Sgt+17 12 1944 Pittsburg, PA

200 FA, Field Artillery Battalio

56) Lindt Benjamin Sgt +17 12 1944 Rocky Ford,ok 

57) Wald Elmer W. Pfc+17 12 1944 Dalmatia, PA

32 Armored Regiment (Recon Co) 3 Armored Division

58) Iames Lloyd 2/Lt +17 12 1944 Henri-Chapelle

59) Klukavy John Pfc +17 12 1944 Henri-Chapelle

60) Mc Dermott Thomas E.Jr. 1/Lt+17 12 1944 Yeadon, PA

61) Mc Gee James G.T/3 +17 12 1944 Henri-Chapelle 575 Ambulance Company

62) Burney L.M. Pfc +20 12 1944 Jonesboro, AR

63) Genthner Carl R.1/Lt +17 12 1944 Henri-Chapelle

64) Paden Paul Pfc +17 12 1944 Old Washington,Ohio

65) Scott Wayne L. Pvt +17 12 1944 Henri-Chapelle

546 Ambulance Company

66) Mullen Keston E. Pvt +17 12 1944 Akins, OK

67) Wusterbarth Dayton E. T/5 +17 12 1944 Ocanto Falls, WI

86 Engineer Battalion

68) Clymire John J. Pfc +17 12 1944 Henri-Chapelle

197 AAA, Anti Aircraft Artillery

69) Cash Cecil J. T/4 +17 12 1944 United States

70) Heitmann Raymond A. T/5 +17 12 1944 ?

526 Armored Infantry Regiment

71) Johnson J. Delbert[1] Pvt +03 01 1945 (?)United States The following victims are 12 (twelve) former 285 FAOB Battery « B » officers and men whose bodies were discovered within a radius of 500 meters of Baugnez “Five Points” crossroads, between 7 February and 15 April 1945

1) Clark Frederick (72) Pfc Gettysburg, PA

2) Davis Warren (73) Pfc Henri-Chapelle

3) Goffman Solomon S. (74) 2/Lt Emerson, NJ

4) Jones Wilson M. Jr. (75) T/5 Ardennes

5) Lester Raymond E. (76) Cpl Henri-Chapelle

6) Moore William H. (77) Cpl Pittsburg, PA

7) Murray David M. (78) Pfc Schuylerville, NY

8) Perkowski Walter J. (79) Pvt Cleveland, Ohio

9) Rupp John M. Jr. (80) T/4 Sunbury, PA

10) Stabulis Alphonso (81) Sgt Ardennes

11) Lucas Alen M. (82) T/5 Henri-Chapelle DOW in a US Army Malmedy Field Hospital

12) Cobbler John H. (85) Pvt 18 12 1944 Henri-Chapelle DOW in Stalag IV B (Germany)

13) Lucas David Cpl +02 03 1945 ?? Found dead in Neuhof (Germany) at 28 kilometers of Baugnez

14) Vairo Louis A. (83) Pvt Arlington Still listed as MIA on the wall of the missing

(15) Thomas Elwood E. (84) Pvt +17 12 1944 Ardennes [1] Victim found in a field near Baugnez, but KIA during the 3 January 1945 battle.

 

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

 

 

St.Vith - Vielsalm!"

 

Embuscade à Poteau:

Le 18 Décembre 1944, très tôt le matin, le "14th Cavalry Group" américain était tombé dans une embuscade du "Kampfgruppe Hansen" sur la route entre Poteau et Recht. Des prises de vues de propagande furent faites par les Allemands peu après les combats et les nombreuses photos sont souvent utilisées comme des photos typiques de la Bataille des Ardennes. Vous pouvez voir quelques-unes de ces fameuses photos en bas 

Le dit "Fortified Goose-Egg" (des unités américaines encerclées) se trouvait d'ailleurs aussi dans cette région

pendant ce temps

 

  Vue aérienne: Image hébergée par servimg.com

Cette photo, prise en Janvier 1945 par un avion américain de reconnaissance, montre la même route, à côté laquelle les véhicules abandonnés du "14th Cavalry Group" se trouvent alors encore. Les flèches indiquent les directions dans lesquelles les

photos de propagande allemandes furens prises

 

  Image hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.comImage hébergée par servimg.com

Jadis et de nos jours:Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Une petite remise à côté de l'endroit de l'embuscade est toujours là après plus de 60 années. Remise jadis Remise de nos jours L'ancienne douane prussienne détruite fut reconstruite après la guerre (quoique un peu différemment) et elle est maintenant une partie de notre musée. Musée jadis Musée de nos jours Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Monument: Le 18 Décembre 2004 (60ième anniversaire de la Bataille des Ardennes), notre musée inaugurait officiellement ce monument, dédié aux braves soldats américains du "14th Cavalry Group", qui sont tombés à exactement cet endroit pendant l'embuscade.

Monument Image hébergée par servimg.com

4045 histoire du debut a la fin voici un lien Image hébergée par servimg.com

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×