La faîtière des Hautes-Fagnes

La faîtière des Hautes-Fagnes compte les sommets les plus elevés de notre pays : de Spa-Malchamps ( alt 575m ) à Hoscheit (alt 600) en passant par Botrange ( alt 693m). Elle constitue le premier barrage que les vents atlantiques dominant rencontrent. Ainsi exposé, tout le flanc nord-ouest des Hautes-Fagnes se caractérise par une abondance exceptionnelle des précipitations (voir ci-dessous).

L'évapo-transpiration de l'important couvert végétal accentue encore ce phénomène.

Ces caractéristiques résultent tout à la fois du régime des vents, de l'altitude, des affrontements fréquents entre masse d'air chaud et d'air froid, de la configuration du sol. Par conséquence, les hivers sont souvent longs et rudes, les étés généralement frais et humides, les changements de temps brusques, passant rapidement de la pluie ou du brouillard à l'éclaircie.

Ces conditions liées à celles du sol, du sous-sol, de l'altitude, favoriseront le développement d'une flore, d'une faune originale aux caractères boréa-montagnards, voire même atlantiques, affirmés.

La pluie : en moyenne 200j/an, 1300 mm de hauteur de précipitations annuelles ( moyenne pour la Belgique : 800 mm.

La neige : durée très variable d'enneigement de 10 à 70 j / an, (moyenne 40 jours).

Le gel : environ 100 j / an, températures hivernales pouvant atteindre - 20 ° C.

Le brouillard : en moyenne 150 jours / an, surtout sur le flanc nord-ouest.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×