Faire parler la tourbe

Les plus anciens dépôts tourbeux des Hautes-Fagnes sont âgés de près de 8000 ans Leur pauvreté en oxigène, l'absence de bactéries qui en découle, l'acidité du milieu, font due les débris végétaux ensevelis restent identifiables durant des millénaires.

Ainsi, ils permettent une détermination de la flore pour une période donnée. De la même manière, le pollen des plantes à fleurs et les spores des mousses et des fougères demeurent longtemps intacts. Leur forme particulière à chaque espèce en fait un matériau d'identification exceptionnel.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site