Canneberge

Canneberge

CARTE D'IDENTITE.

Nom scientifique : Vaccinium oxycoccos L. Synonymes: Oxycoccus palustris PERS. et Oxycoccus quadripetalus BR. - BL. Nom franqais usuel : Canneberge. Nom néerlandais : Veenbes ("baie de fagne"). Nom allemand Moosbeere ("baie de mousse"). Noms wallons: Grûzé d'fagne (Waimes), grûzale (Sourbrodt), peûs d'cok (Jaihay). 

La canneberge est une plante à fleur de la famille des Ericacées

. Cette espèce fait partie des quatre représentants indigènes en Belgique du genre Vaccinium. Les autres sont l'Airelle, la Myrtille et la Myrtille de loup. Certains botanistes ont considéré la Canneberge comme constituant un genre distinct : le genre Oxycoccus.

ETYMOLOGIE.

Vaccinium est l'ancien nom latin, d'origine pré-romaine, des airelles et myrtilles. Quant à oxycoccos, il est formé du grec oxus, "acide", et kokkos, "baie".

SIGNES PARTICULIERS.

La Canneberge est un arbrisseau rampant (de 2 à 15 cm de haut), vert en toute saison. Les tiges, gréles, rampent longuement sur le lit des sphaignes auquel elles peuvent adhérer par des racines adventives.

Les petites feuilles (de 5 à 8 mm de long), peu nombreuses, sont étroites et aigües. Les bords du limbe s'enroulent vers le bas. La face supérieure est vert foncé, alors que l'inférieure est vert bieuâtre.

Les fleurs sont disposées par une à quatre à l'extrémité des fins rameaux, au bout de longs pédoncules rouges garnis en leur milieu de deux petites bractées roses. Le calice, petit et vert, est constitué de quatre sépales soudés. La corolle, rouge ou rose, est divisée en quatre pétales soudés à la base et recourbés vers le pédoncule, découvrant les huit étamines saillantes.

Le fruit est une baie rouge vif, puis brun rouge, d'un diamètre de 6 à 10 mm. La Canneberge s'oppose aux autres espèces belges du genre Vaccinium par son port rampant, par ses petites feuilles aux bords nettement enroulés et par les pétales recourbés de sa fleur (qui ne présente pas la "clochette" caractéristique des airelles et myrtilles).

VIE DE LA CANNEBERGE.

La Canneberge est une plante vivace. C'est au printemps qu'a lieu la germination des graines. La plante fieurit de mai à juiliet. La pollinisation est assurée par des Hyménoptères (bourdons). Les rameaux floraux disparaissent après la maturation des fruits et la Canneberge survit à l'hiver grâce à ses bourgeons.

Les jeunes pousses de Canneberge servent de nourriture à la chenille du nacré Boloria aquilonaris STICH.

LA CANNEBERGE DANS LA NATURE.

La Canneberge se rencontre jusqu'à 2.000 mètres d'altitude. Il lui faut un sol mouillé ou humide, acide, non ombragé par des arbres. Elle croit à la surface des sphaignes et des mousses des landes tourbeuses, et surtout des tourbières hautes.

L'espèce existe dans toute la zone tempérée et froide de l'hémisphère nord. En Belgique, elle est assez rare en Haute Ardenne, rare en Campine et en Moyenne Ardenne; ailleurs, elle est absente ou disparue.

L'HOMME ET LA CANNEBERGE.

Les baies de la Canneberge sont comestibies. Elles seraient toutefois meilleures cuites que crues.

Les feuilles contiennent diverses substances, dont des glucosides, et agiraient en antiseptiques des voies urinaires.

Image hébergée par servimg.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. colette 03/07/2013

MERCI pour cette info "indigène"- car pas toujours facile de trouver sur internet ce qui concerne précisément notre petite Belgique au niveau régional!je suis .

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site