Pie-Grièche grise - Lanius exc

Pie-grièche grise. Lanius excubitor. Famille des lanidés.

Description :

Très reconnaissable avec son bandeau noir sur l’œil, ses ailes courtes, obtuses, noires et blanches, sa longue queue noire, bordée de blanc, qu’elle agite souvent latéralement. Tête et dos gris. Gorge blanche. Bec crochu.

 Longueur : 24cm. Envergure : 35cm. Poids moyen : 65gr. Age maximum connu : 7 ans

Nourriture :

Gros insectes et petits vertébrés : coléoptères, sauterelles, libellules, papillons mais aussi campagnols, mulots, musaraignes et même des petits passereaux. Elle tue sa proie à coups de bec à la tête ou au cou, parfois avec ses griffes.

Territorialité et reproduction

La pie-grièche grise a un assez grand territoire où elle ne tolère la présence d’aucun concurrent. Elle attaque ainsi rapaces diurnes et corvidés mais peut parfois payer cher cette témérité face à l’épervier ou à l’autour, ce dernier étant un de ses rares prédateurs. Le couple se forme en mars-avril, mais les sédentaires resteraient unis : courbes planées suivies de piqués, poursuites, parades avec queue déployée et battements d’ailes, cris et chants très variés. La femelle, aidée du mâle, construit un nid d’aspect négligé mais garni de mousse, poils et plumes à l’intérieur, à la naissance des branches, haut placé. Elle y pond, jour après jour, 5 à 7 œufs tachetés sur fond blanc verdâtre. Le mâle participe peu à l’incubation mais monte une garde vigilante et ravitaille la couveuse. 15 jours et les petits naissent, nus. Ils sont nourris 20 jours durant au nid.

Migration

  Migrateur partiel ou sédentaire, c’est cependant la seule de sa famille que l’on peut trouver l’hiver dans notre pays.

Dans les Hautes Fagnes :

On peut admirer la pie-grièche grise en toutes saisons sur le plateau. Les fagnes lui offrent tout ce dont elle a besoin : de vastes étendues permettant un grand territoire, quelques arbres comme poste d’affût ou pour abriter le nid et aussi des branches mortes, « lardoirs » sur lesquels elle empale ses proies. En forte régression en Belgique, les fagnes constituent un refuge pour quelques-unes unes d’entre elles.

Statut et évolution : Espèce en danger, elle se trouve sur les listes rouge et noire (AGW 14/07/1994 Annexe 11 et Annexe 12.). L’agriculture intensive et la disparition des petits bois, la taille importante de son territoire, voilà les causes probables de sa régression.

Image hébergée par servimg.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×