Waimes

Waimes

Robertville

Exposition "Cartes et légendes des Hautes Fagnes

Centre Nature de Botrange

Accès: N676

Activités liées au thème choisi en 2001 Le Plateau des Hautes Fagnes a engendré quantité de mythes et de légendes. Certains lieux, châteaux, édifices religieux bornes, arbres… se retrouvent dans ces légendes. Le Centre Nature de Botrange vous propose de les découvrir à travers une exposition et des rencontres avec des conteurs. Des promenades peuvent être organisées sur réservation préalable.

Parmi les lieux évoqués, comment ne pas citer le château de Reinhardstein, importante forteresse médiévale de la famille des Waimes, déjà citée en 1354, et largement reconstruite en moellons de grès sous toiture d’ardoises à partir de 1969 Avant cette date, les ruines du château servaient de cadre à une chasse au trésor s’inspirant de la légende du "revenant de Reinhardstein. Cette chasse avait pour but la quête de la clé du trésor cachée dans la gueule d’un dragon chevauché par la fée Mélusine.

La région des Hautes Fagnes, autour de la Baraque Michel comme autour de Botrange est jalonnée de monuments commémoratifs, de signaux et de bornes, en relation, généralement, avec le caractère difficile de leur traversée ou de la reconnaissance des limites territoriales, dont les célèbres trois bornes (1755-1815-1830). Vous en découvrirez la signification tout comme celle de la "colonne Hauptmann, le "Boultè ou encore la "pierre à trois coins…

• Organisation: Centre Nature de Botrange.

• Ouverture: sam. et dim. de 10h à 18h.

• Visites guidées: sam. et dim. à 10h (visite du musée), à 14h (animations, contes).

• Renseignements: 080/44 03 00 -

E-Mail: botrange.centrenature@skynet.be.

 

 

Robertville (Mont Rigi)

 

Station scientifique des Hautes-Fagnes

Route de Botrange, 137

Lignes régulières TEC: 04/361 94 44

Activités liées au thème choisi en 2001 La station scientifique des Hautes-Fagnes, fondée par l’Université de Liège en 1924, a connu depuis 1976 un développement important de ses activités suite à l’installation du nouveau bâtiment, construction élégante et bien intégrée, située en site classé. Conçus sur un dispositif en équerre, avec un logement de gardien, des bureaux, des laboratoires, un bâtiment technique et du logement (50 lits) pour les chercheurs et les stagiaires de tous horizons, les volumes sont traditionnels, parfois en appentis, avec maçonneries d’arkose, ardoises, essentages, bois du pays.

Les travaux de recherches portent sur de nombreux domaines dont la faune et la flore du parc naturel Hautes-Fagnes-Eifel, plus particulièrement la réserve naturelle domaniale des Hautes-Fagnes, constituée de plus de 4.000 ha de landes humides et de tourbières. D’autres recherches concernent la pollution des cours d’eau et l’épuration des eaux usées par des procédés naturels. La Station organise aussi des colloques et des stages "nature à partir de 15 ans (secondaire supérieur, Hautes Ecoles, Universités, groupes naturalistes, entreprises…).

Dans le cadre des Journées du Patrimoine, la Station sera pour la deuxième fois ouverte au public qui découvrira, en parcourant tout le bâtiment, cinq thèmes de recherche illustrant les activités majeures développées depuis 76 ans. Cinq stands au choix, à découvrir au fil des idées…

• Organisation: Université de Liège, Station scientifique des Hautes-Fagnes.

• Ouverture: sam. et dim. de 13h à 17h.

• Visites guidées:sam. et dim. toutes les heures de 13h à 17h (par groupe de 20 personnes). • Animation: stands présentant cinq idées de recherche développées à la Station scientifique des Hautes-Fagnes (durée de l’animation par stand 1h).

• Renseignements: 080/44 72 20 - Fax: 080/44 60 10 -

E-Mail: louis.leclercq@ulg.ac.be.

 

 

Sourbrodt

 

Promenade

"A la découverte des monuments fondateurs de l’identité du village"

Lignes régulières TEC: 04/361 94 44

Accès: à l’intersection avec la N676

Activités liées au thème choisi en 2001 Le village de Sourbrodt, à l’orée des Hautes-Fagnes, doit son existence et son identité à la détermination et au combat de certains de ses habitants. Il fut fondé en 1533 par Johan Sourbrodt qui construisit une auberge le long d’un bief amenant l’eau à Robertville. Les habitants de ce village voulurent le chasser. Il en résulta un conflit long de 222 ans.

Interdits d’accès à l’église de Robertville, ses successeurs construisirent leur propre édifice en 1708 (classé comme monument en 1950). Finalement, des bornes délimitant les deux villages furent placées en 1756, sous Marie-Thérèse d’Autriche. Attaché à la Prusse par le Congrès de Vienne (1815), le village dut subir la germanisation sous Bismark. L’abbé Pietkin, défenseur de la romanité, s’y opposa. Un monument commémoratif fut érigé après le rattachement du village à la Belgique, en 1919.

à pied

• Organisation: ASBL "Centre culturel et d’Education permanente.

• Départs: rue Abbé Pietkin, sam. et dim. à 14h (durée: 3h).

• NB. Se munir de chaussures de marche.

• Renseignements: 080/67 85 84.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×