legende de faymonville

Les habitants de Faymonville sont connus sous l'appellation "Turcs". Ils ne s'en offensent nullement à telle enseigne que le croissant figure sur leur drapeau, que le club de football local s'appelle «RFC Tur-kania», que le groupe de jeunes se nomme «Les Jeunes Turcs Réunis» et que l'hôtel du village a choisi comme enseigne «Au vieux sultan».

* La légende veut qu'ils aient pris le parti des «Turcs» contre les chrétiens à la bataille d'Amblève en 716. Cette bataille qui mit les Austrasiens aux prises avec les Neustriens est connue dans le folklore du pays de St-Vith sous le nom de «Türkenschlacht». Le «Turc» désignant ici les Neustriens. Peut-être parce que l'éclatante victoire de Charles Martel à Poitiers contre les Musulmans, seize ans plus tard, eut tant d'éclat qu'on lui assimila également celle d'Amblève.

* Une autre explication plus plausible serait la suivante : Aux 16e et 17e siècles, la principauté de Stavelot a été souvent mise à contribution par ses princes-abbés pour les besoins de la chrétienté en lutte contre l'invasion turque du Saint-Empire. Les collectes étaient fréquentes dans les églises relevant des monastères, à Waimes notamment, et elles n'étaient peut-être pas très populaires. Ces collectes ne pouvant être prélevées à Faymvonville relevant du duché de Luxembourg, ces habitants furent accusés de «pactiser» avec l'ennemi de la chrétienté et on leur attribua le nom de «Turcs».

* On raconte aussi qu'avant que l'église n'ait une cloche, le sacristain de Faymonville montait à la tour et, comme un muezzin, lançait à tous les vents l'appel suivant : «Acorez tortos do bè d'zeûr èt do bè d'zos, L'curé est moussé è s' blanc sâro !».

D'où vient le village de Faymonville???

* Une ancienne légende raconte qu'un village existait aux sources de la Warchenne au lieu-dit « Baileux ». La peste anéantit ce village dont ne survécurent qu'un vieux et une vieille qui fondèrent Faymonville et Weywertz. Faymonville n'a jamais fait partie de la Principauté de Stavelot-Malmedy mais bien de la Mayeurie de Bütgenbach, de la Seigneurie de St Vith, du Comté de Vianden dans le Duché de Luxembourg. « Lu vôye inte deûs têres » formant la limite du côté de Waimes.

Une chapelle fut érigée en 1701-1702. Au début du siècle le village connut sa fièvre de l'or sur les rives de la Warchenne et du Goldbach. En 1921 le village devint commune et paroisse à part entière. En 1976 la loi sur les fusions de commune rattache Faymonville à Waimes.

???FAYMONVILLE???

  -Situation: 2 km à l'est de Waimes -Lieux-dits: Rûthier, hasse, A mon Antône, Croppe, So l'Ak, Drî l'Ak, Stefanshof, Wertchenne. -Cours d'eau: Warchenne, Goldbach, Rû des Malées, Ruisseau de Rûthier -Curiosités: Croix vicinales  -Economie: Agriculture et commerce -Vie culturelle: Chorale Ste Cécile, Fanfare Echo de la Wallonie, Syndicat d'Initiative, Jeunes Turcs, Comité du Carnaval, Troupe théâtrale, Les Sociétés Réunies -Vie sportive: R.F.C. Turkania, Tir St Hubert -Vie religieuse: Eglise de la Ste Famille (1911) -Kermesse: 1er dimanche d'octobre -Salle: Salle des Sociétés Réunies et Ciné-Chalet -Etymologie: «Femmonville» viendrait du nom du premier habitant de l'endroit un certain «Femmond» probablement d'origine franque. Quant au nom allemand «Aussenborn» il dériverait de «Ussenbirt». Le «Bîrt» étant la hauteur, le «tiêr» séparant Faymonville de Bütgenbach. Faymonville étant par rapport à Bütgenbach, le village «au-delà de la colline».

 

cliquet sur ce lien 

Image hébergée par servimg.com<<<<<<<<<<<<<

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. d'archambaeu 25/10/2011

instructif merci

Ajouter un commentaire
Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×