La Fange Saint Remacle

La Fange Saint Remacle Il y a bon nombre de siècle toute la contrée située entre Remouchamps, Jevoumont et Louveigné ne formait qu’un immense bourbier où personne n’osait s’aventurer. Ces terrains étaient très accidentés et chaque creux plein d’eau stagnante, donnait asile à toutes sortes de reptiles. Plusieurs étrangers, ignorants du danger, se risquant dans ces parages dangereux, avaient trouvés une mort lente, enlisés dans des boues infectes. L’imagination populaire en avait fait un lieu maudit, infesté de tous les génies les plus malfaisants. Aux veillées, on racontait l’étrange aventure arrivée à un vieux herdier de Becco, qui, à la recherche de quelques brebis égarées dans ce maquis, s’était vu emprisonné dans un de ces marécages. Une force mystérieuse l’entraînait insensiblement dans les entrailles de la terre. S’épuisant en effort inutiles pour se dégager de cette emprise irrésistible, il perdit bientôt connaissance. Quand il revient à lui, il se trouvait dans une grande galerie souterraine ; se traînant dans l’obscurité, il déboucha au fond d’une sorte de puits ; très haut, on apercevait un coin de ciel bleu. Heureusement pour notre berger qu’il avait conservé sa besace et son cornet à bouquin ; après s’être ravitaillé, il tira de son instrument des sons aigus susceptibles, croyait-il d’attirer du secours. Ce ne fut que le lendemain qu’un bûcheron ayant entendu ses appels, vint se pencher au bord du trou, dont l’accès n’était pas des plus faciles. Enfin tiré de sa position tragique, il fut tout ahuri de se retrouver au fond de la vallée, à l’endroit où se situe de nos jours le moulin d’Elnoumont. Ayant raconté son histoire aux gens de la région, ceux-ci assuraient qu’il avait été le jouet des nombreux démons qui hantaient la fagne et que certainement, cette galerie communiquait avec les cavernes ou grottes de Remouchamps, séjours de tous les êtres malfaisants de la contrée.

Le Seigneur de Franchimont ayant entendu parler de cette aventure obligea tout un contingent de manants à combler le trou suspect. Il paraît que les gnomes s’opposèrent fortement à l’achèvement de ce travail. Aujourd’hui, cette excavation à fait place à un étang assez profond. Ce fut aussi vers cette époque qu’un habitant de Herve, en compagnie de son fils se rendant chez ses parents à Remouchamps et voulant arriver à destination avant la nuit, commit l’imprudence de traverser cette lande sinistre. Ils avaient à peine pénétré dans ce marécage qu’ils s’aperçurent que la terre se dérobait sous leurs pieds et qu’ils s’enfonçaient lentement dans la fange. Ils eurent beau faire, pas moyen de se dégager ; le petit gars disparaissait déjà jusqu’aux aisselles, quand le père horrifié invoqua la protection de St Remacle ; au même instant l’enlisement s’arrêta et après quelques efforts ils se dégagèrent de leur situation mortelle. Après avoir remercié Dieu et Saint Remacle de leur délivrance, ils continuèrent leur voyage par un chemin moins dangereux.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×