Chapelle du Cheneux

Chapelle du Cheneux

# Situation : A mi-chemin entre Ovifat et le château de Reinhardstein.

# Origine : La légende orale raconte que l'on découvrit une statue de la Vierge Marie au creux d'un vieux chêne. Transportée dans une église voisine, la statue se serait miraculeusement retrouvée d'elle-même à sa place primitive où l'on érigea la chapelle.

# Tout savoir : Si le nom «Cheneux» apparaît en 1430 dans un document fixant les limites de la Seigneurie de Reinhardstein, la chapelle n'est mentionnée qu'en 1602 à l'occasion d'un pélerinage de Malmédiens à "Sancta Maria inter quercus" (Sainte Marie entre les Chênes). En cette époque de troubles, des pèlerins avaient été molestés par des brigands. Aussi, cette année-Ià, les autorités avaient-elles envoyé une troupe armée avec à sa tête Jean-Philippe Cosson de Malmedy, pour protéger les pélerins.

Le sanctuaire primitif fut reconstruit ou restauré en 1755. C'était un oratoire minuscule. Au début du XIXe siècle Dame Charles Dethier de Robertville fit bâtir un parvis pour abriter les pélerins après avoir été surprise par un orage à cet endroit. En 1897-1898, le curé Kirsch fit reconstruire en l'agrandissant l'édifice un peu en amont de sa place initiale. Il lui donna la forme octogonale.

La Vierge du Cheneux fut l'objet d'un pélerinage important tant des villages wallons que des villages germanophones (lesquels l'appellent «Vichvenn»).

Le nom Cheneux désignait initialement le bois de chênes qui recouvrait les alentours de Reinhardstein et s'étendait presque jusque Ovifat.

Outre la statue de la Vierge du Cheneux qui a malheureusement été volée, on trouve dans la chapelle les statues de St Joseph, Ste Anne, St Lambert, premier évêque de Liège, St Hubert, St Remacle et St Quirin. La Vierge devait dater du XVlle siècle.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Voyage en Amérique Latine Publicité pour ton site et échange de bannières

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site